© Larissa Medawar, 2017

 

« Le réveil de son téléphone portable sonne » est un essai documentaire/fiction mêlant une recherche sur le thème du corps désincarné, devenant machine ou objet et l’histoire d’une journée d’un homme et une femme nommés par les pronoms « Il » et « Elle ».  

 

« Il » et « Elle » sont, d'une certaine façon, deux archétypes du XXI siècles. Du téléphone portable à la brosse à dent électrique, « Il » utilise la technologie qui l’entoure pour se distraire, s’anesthésier l’esprit , tandis qu’elle est entourée d’objets qui servent parfois de réconfort mais qui font aussi parallèle à ses faiblesses et ses angoisses. 

La narration est ponctuée de références, d’extraits de textes, c’est en quelque sorte un collage d’idées, de réflexions et de questionnements.

Extrait et image de "Le réveil de son téléphone portable sonne", Essai Bachelor, Head Genève, 2015